RETOUR A L ACCUEIL                                        ANTIGUA

            retour au sommaire

Du 28 février au 9 mars 2009

Le 28 février, Philippe à peine embarqué à Deshaies (côte sous le vent de la Guadeloupe), nous décidons de fuir la pénurie alimentaire guadeloupéenne engendrée par la grève qui dure, qui dure, qui dure…depuis plus de 40 jours.

Nous traversons le canal entre la Gwada et Antigua à la voile avec un léger vent d’est. Galinette vogue à 4-5 nœuds de moyenne, sur une mer calme. Nous arrivons à English Harbour, au sud-est, en milieu d’après-midi. Le fort Berkeley et ses multiples bastions nous accueillent à l’entrée de la baie.

                               BOATYARD            BANC            halage            

Nous mouillons dans une eau vert émeraude face à la plage en arc de cercle. 

                                                                                   MOUILLAGE

Des maisons cossues, encastrées dans la colline et de somptueux hôtels en bord de plage démontrent bien que nous sommes sur le terrain de jeu de la jet set britannique.   Des yachts imposants par leur dimension et leur luxe sont amarrés au quai. Tout est propre, ordonné, étiqueté…Les gens sont vêtus de shorts et chemisettes blanches brodées aux noms des yachts. Mais ils s’accordent bien avec le paysage, malgré leurs nu-pieds et socquettes blanches…                                                                                    

La tradition britannique ici date du début du 18eme siècle, comme le prouvent les bâtiments de l’arsenal de l’amiral Nelson.
Antigua est aujourd’hui le centre du Yachting britannique des Antilles, grâce à ses régates pour voiliers hors du commun.

                                                                                                        FAUCON MALTAIS

Nous partons explorer les abords de la baie en prenant une « trace » qui nous conduit jusqu’au fort Shirley qui surplombe la crique. Quelle vue !!!

Nous sommes tous en admiration devant ce paysage ! Une multitude de voiliers flottant dans une eau qui passe par toutes les nuances de bleu. De gros nuages blancs cotonneux se reflètent dans cette palette..

Nous établissons notre campement pour le pique-nique dans un champ de hautes herbes sèches, où quelques chèvres nous souhaitent la bienvenue. 

                                                                                    HERBE

Nous ne trouverons pas d’ombre. La végétation de l’île est composée d’agaves fleuris, d’espèces de buissons géants et de fines  lianes qui font le bonheur des ramasseuses de graines tropicales…Antigua est très aride et elle n’a pas de sources.

                                          CACTUS            GRAINES            AGAVE

Nous quittons ce mouillage trois jours plus tard pour Carlisle Bay.

Galinette, île de jade et Ancolie sont face à une immense plage bordée par un « resort hôtel » grand luxe que nous visitons.

                                                                                    CARLISLE BAY

Nous prenons conscience que c’est une des seules fois où nous pouvons accéder à ce type d’établissement ; des complexes luxueux, spacieux, et raffinés, dont la chambre, d’une superficie supérieure à 40m², frôle les 950€ la nuit avec petit déjeuner compris, s’il vous plaît !

                CARLISLE    CARLISLE    CARLISLE    CARLISLE

C’est également à Carlisle Bay que nous explosons les records de pêche à la langouste avec un palmarès de 9 prises en 2 jours, dont un beau spécimen de 1kg850 ! La bête est énorme !!! Nous sommes 7 adultes et Elsa pour déguster cette bestiole !

                                                                   LANGOUSTE            LANGOUSTE

Nous continuons le tour de l’île dans le sens horaire et nous passons deux nuits amarrés au quai du port de Jolly Harbour. C’est une grosse marina artificiellement aménagée dans une lagune pour la riche clientèle qui fréquente les lieux.

Nous rechargeons nos batteries, lavons le pont, resserrons la barre, faisons la lessive et le ménage…

Après cette routine portuaire, nous nous offrons un après-midi à la piscine de la marina. Mais nous sommes vite transis de froid par un vent du nord établi depuis plusieurs jours à 30 nœuds.

Pour nous réchauffer le corps et l’âme, nous faisons un apéro sur île de jade, amarré à côté de nous, où nous nous régalons d’accras préparés par Sandra, de cuba-libre et de bières.

                                                                                  APERO

Le lendemain après-midi, nous quittons la marina pour St John's, la capitale d’Antigua. Nous trouvons une petite place derrière d’énormes paquebots qui encombrent le port. Les enfants sont contents de regarder Ratatouille sur l’écran géant du pont supérieur du paquebot le plus proche…

                                        ST JOHN            ST JOHN            PAQUEBOT

Nous visitons la ville avec ses boutiques détaxées pour ses touristes américains, ses cabines téléphoniques rouges, ses barbers shops, ses villas créoles colorées.

                                                                                        TELEPHONE

Nous mangeons notre poulet frites dans le jardin de la cathédrale anglicane à l’intérieur tout en bois.
C’est un des lieux favoris des locaux qui viennent prendre leur repas sur les tombes des anciens évêques.

                                                                                   CATHEDRALE

Le lendemain, lorsque nous nous éloignons des beaux quartiers à la recherche du marché, nous retrouvons les villes des Antilles avec leurs rues plus sales, des commerces que l’on peut décrire comme des bric à brac, des rastamans, un marché coloré avec ses mamas…
Nous visitons le stade de cricket où nous disons au revoir à île de jade pour la troisième fois.

                                       RUE            MARCHE            STADE

La soirée sera animée car, deux jours plus tard, se déroulent les élections présidentielles du pays. Un meeting politique a lieu au stade et la ville est inondée de slogans, de chants et d’alleluiah …qui nous empêchent de dormir jusqu’à 4 heures du matin. Petite nuit car nous nous levons à 6H30 pour rejoindre Barbuda.

                                                                                           

HAUT DE PAGE