RETOUR A L ACCUEIL                                        NOUVEAU DEPART

            retour au sommaire

7 juillet 2011

Le vol a lieu sans encombre entre Montpellier et Pointe a Pitre où nous retrouvons le climat tropical avec plaisir.

Nous avons loué un appartement jusqu’au 17 dans une résidence avec piscine à proximité de la marina et de l’aire de carénage.

APPARTEMENT

Le lendemain matin nous retrouvons « notre » Galinette, l’extérieur à souffert du climat tropical (multiples traînées vertes de moisissures et de mousses) en revanche l’intérieur est impeccable, tel que nous l’avions laissé en novembre 2010. C’est un soulagement pour tous car nous redoutions cette longue période d’abandon.

TRAINEES VERTES

Le carénage est entrepris deux jours plus tard, sans problème majeur : passage de trois couches d’antifouling, changement des joints de la mèche de safran, des anodes etc.

CARENAGE              CARENAGE

Dès la mise a l’eau, nous reprenons la vie à bord mais… dans un vrai chantier !

Révision du moteur, changement des drosses du système de barre, réfection des planchers et capots extérieurs, peinture de pont… La météo ne nous aide pas vraiment car c’est la saison pluvieuse et les nombreuses averses quotidiennes interrompent l’avancement du chantier. Après tout cela il faut encore gréer le voilier et réinstaller tout les équipements qui étaient stockés à l’intérieur ! Nous préférons prendre le temps de faire tout ceci correctement en Guadeloupe dont nous connaissons bien les zones industrielles et le shipchandlers !

CHANTIER1          CHANTIER2          CHANTIERT3

Heureusement, pour nous changer des pinceaux et du gasoil, des amis nous invitent les dimanches du mois de juillet :

Philippe et Sophie, nos amis de l’Hérault installés ici depuis 2007, Daniel et Coco du voilier Saoufè, Gérard et Béatrice rencontrés il y a deux ans sur leur ancien voilier Toon’s Boat.

Au bout de quatre semaines et après le passage sans dégât de la tempête tropicale Emily, Galinette et son équipage sont enfin prêts a prendre la mer.

EMILY

Premier arrêt à l’îlet Gosier après une longue navigation de 4 milles ! (7km) Nous pouvons enfin nous baigner dans l’eau à 29°C. Cette escale permet aussi de tester notre nouvelle ancre Delta, les moyens de production électrique et l’estomac des passagers car cela bouge beaucoup plus qu’au port !

Ensuite, cap vers le Sud pour rejoindre le plus rapidement possible les îles du Venezuela.

SUD1          SUD2

Cet empressement est du à la saison cyclonique qui a déjà débuté, plus nous serons au Sud, moins nous risquerons de rencontrer ce type de phénomène.


 

                                                                                           

HAUT DE PAGE