RETOUR A L ACCUEIL                       GRENADE ET CARRIACOU

            retour au sommaire

29 novembre 2008 Ile de Grenade        

Au réveil, nous découvrons le mouillage de " The lagoon" très pratique car situé en plein centre de St George’s. L'eau est verdâtre et ne donne pas trop l'image d'un lagon.

                                                                                   lagoon

On se dirige en annexe vers le centre ville très propre et aux bâtisses colorées. Les années de gouvernance anglaise ont imprégné la ville …et malheureusement les rayons les supermarchés.

                                                TELEPHONES                                 BAR

Après avoir retiré des EC$ (East caribbean dollar) au distributeur bancaire avec notre carte bleue qui n'était pas sortie de son étui depuis le mois d'août, nous partons au marché central. Ce dernier est plutôt touristique et on trouve plus de petits sachets d'épices que de fruits et légumes.(Le surnom de Grenade est l’île aux épices)

                                                                                           MARCHE

En bas de la ruelle sont accostés les grands paquebots en escale. On retrouve d'ailleurs "l'Océan village 2" que l'on a croisé à Carthagène en Andalousie il y a un an lorsque Galinette quittait la Méditerranée.

                                                                                       PAQUEBOT

Avant de rejoindre le voilier, nous achetons à une commerçante du marché du "Pelau", plat typique composé de riz épicé et de viandes diverses. Les habitants de la ville sont tous d'une extrême gentillesse et nous abordent, nous saluent, nous demandent notre nationalité  et enchaînent tous en nous questionnant sur la tour Eiffel.

Les termes anglo-saxons ont du mal à nous revenir et notre conversation est plutôt pauvre. Elsa et Lilian ne s'en sortent finalement pas si mal avec Hi, Hello et Bye.

Nous sommes samedi et tous les bureaux et commerces sont fermés. Sandra fabrique donc les deux pavillons nécessaires pour Grenade et Saint Vincent et les grenadines.

                                                                                       PAVILLONS

Nous nous dirigeons vers les mouillages du sud de Grenade dont on nous a dit le plus grand bien. Nous avons le choix parmi plusieurs baies bien protégées. Ce sera Prickly Bay (l'anse aux épines). Cela nous permet d'aller aux "customs" le lendemain et d'acheter des fournitures chez le shipchandler. Déception : pas de filtre à huile ou gasoil compatible avec notre moteur Vetus.

La vidange attendra la martinique.

Le capitaine arrive seulement à acheter un pavillon français de 20 sur 30 cm, l'ancien étant en place depuis un an et n'ayant plus de rouge. Notre mini pavillon dénote à côté des bannières américaines d'au moins un mètre carré!!!

Cette baie très profonde est remplie de bateaux (une cinquantaine) en majorité américains, et les passagers restent à bord toute la journée. Seule une plage de sable gris, plus ou moins privée, occupe le fond de la baie , c'est malgré tout l'occupation favorite des enfants.

                                                                                      bain

Nous y retrouvons Arnaud et Gaby (Dune) qui divertissent Cubagua, leur chienne  adopté sur l'île de Cubagua au Venez. Ce jeune couple franco-peruvien vit sur un voilier en bois, fabricant et vendant des bijoux en graines et coquillages aux voiliers" charters". Nous étions partis en même temps des Testigos mais ils ont mis 40 heures pour boucler leur navigation jusqu'à Grenade, la chaise de leur moteur hors-bord ayant cédée en route...

                                                                                      PRICKLY BAY

Après deux jours dans cette crique aux habitations cossues, nous décidons de tenter un autre mouillage plus à l'est, Clarke’s Court Bay. Nous sommes nostalgiques des plages de sable blanc et des eaux cristallines des îles du Venezuela. Cette baie nous laisse la même impression d'eau verdâtre que la précédente, moins peuplée tout de même.

Le 4 décembre, nous repartons vers St George’s, la capitale afin de stocker des produits frais avant les grenadines. L'équipage de Galinette visite la ville, dominée par le fort Saint-Georges et ses canons, et percée par le Sendal Tunnel creusé par les Français en 1894. Tous les bâtiments ont souffert du cyclone Yvan en 2004, et beaucoup en ont perdu leur toit!

                                                             CANONS                TUNNEL

Les îles grenadines sont proches les unes des autres et sont orientées nord-est. Leur accès par le sud se fait au près serré ou au moteur. Il est donc prévu de faire de petites navigations car nous marchons seulement à 3 nœuds de moyenne, le courant dans le nez. Cela se traduit par trois heures pour parcourir 10 miles...

Le 6 décembre nous jetons l'ancre à l'île de la ronde, déserte et peu fréquentée. Celle-ci est située entre Grenade et Cariacou. Les fonds sont intéressants  et peuplés de langoustes; en 30 minutes Flo en remonte 3 pour le souper! Pendant ce temps, Sandra et les enfants profitent de la petite plage de sable noir à l’allure lunaire.

                                                                                        LANGOUSTES

La nuit sera agitée car le mouillage s'avèrera très rouleur. Dès le lendemain, nous mettons le cap sur l’île de Cariacou. Après une nuit et une langouste à Tyrell Bay, nous faisons les formalités de sortie et partons rapidement vers Union, porte d’entrée au sud des grenadines de st vincent.

Le carré de Galinette s'est embelli d'un "arbre" de Noël  décoré par toute la famille, avec des variantes assez particulières!!!

Nous espérons que le père Noël pourra nous localiser et nous livrer les cadeaux...

                                                                                       BOULES                ANTENNES

HAUT DE PAGE